Littérature française

Littérature française

Les exilés meurent aussi d’amour

Abnousse Shalmani

Grasset

L'avis du libraire

Guillaume Le Douarin

L'Ecume des pages, PARIS 6ème

Abnousse Shalmani s’exile avec sa famille en 1985, suite à la Révolution islamique. Elle décide dans ce premier roman, « les exilés meurent aussi d’amour, à paraître chez Grasset de nous plonger au cœur l’histoire de ce clan haut en couleur. Entre rire et larmes cette épopée est à dévorer sans modération. 

Goutte decorative

C'est votre
livre préféré ?

Partagez-le
sur les réseaux sociaux !

Partager sur facebook Partager sur twitter